cappuccino-467395_960_720

 

C'est l'heure de la pause café !

Je viens vous parler aujourd'hui du matériel que j'utilise en couture.

 

Les personnes qui viennent en cours me demandent toujours la liste des fournitures qu'elles doivent apporter. Pour commencer, à moins que vous ne soyez équipée, je prête mon matériel, ça vous permet de le découvrir, de tester s'il vous convient avant d'acheter quoi que ce soit.

En effet, je trouve ridicule de faire acheter tel ou tel type matériel sous prétexte qu'avec les autres ça ne fonctionne pas. Tout dépend de la manière dont vous allez coudre, ce que vous allez travailler comme tissu, quel type de créations vous allez faire, etc.

 

Plutôt que de dresser une liste de matériel impérative, je préfère vous indiquer ce que j'utilise et vous indiquer pour quelles raisons je prends ce matériel plutôt qu'un autre (car d'autres, j'ai bien sûr testés, avec plus ou moins de bonheur d'ailleurs :))

 

Tout d'abord, la coupe.

Les ciseaux : ahhhhhh, les fameux ciseaux tailleur que toute bonne couturière digne de ce nom se doit d'avoir, qui pèsent le poids d'un âne mort et qu'il faudrait mener à aiguiser tous les mois... Mes petites mains les ont vite abandonnés au profit des ciseaux Fiskars. Oui, ceux de couleur orange !

J'en ai de deux tailles : 17 cm (ciseaux de lingère que j'utilise à la machine pour couper les fils et petits morceaux de tissus) et 21 cm (que j'utilise comme ciseaux tailleur). Ah c'est sûr, on m'a regardée bizarrement quand je me suis pointée à la convocation pour passer le CAP avec mes ciseaux orange, choquées qu'elles étaient, elles ont peut-être cru que c'étaient des ciseaux de cuisine... Et pourtant, ce sont toujours les mêmes que j'utilise, 11 ans plus tard et ils coupent toujours très bien. J'utilise un aiguiseur de la même marque, très pratique, gain de temps appréciable.

aiguiseur fiskarsciseaux fiskars

 

Pour la broderie machine, j'ai un petit coupe fil, Fiskars aussi, très pratique qui permet de s'approcher au plus près du tissu, très précis.

coupe fil fiskars

Enfin, quand j'étais artisan et que je réalisais plusieurs modèles aux coupes identiques, j'utilisais une grande plaque de coupe avec un cutter rotatif. Quel gain de temps, pour un travail net ! 

     plaque de coupe cutter 2   cutter rotatif olfa

Pour bâtir et piquer

Les épingles : je prends des épingles à tête de verre Bohin, la meilleure marque que j'ai pu tester, les plus résistantes et elles n'accrochent pas comme nombre d'épingles à bas prix trouvées ici et là. J'en ai de 2 sortes, les petites (30 mm) et celles à quilting, plus longues (40 mm) que j'utilise quand je travaille sur les tissus épais comme l'éponge ou le molleton. Je n'utilise jamais les épingles à tête métal, dites épingles de couturière (pfff), parce qu'elles sont d'une part plus difficiles à attraper et surtout parce que leurs têtes passent à travers la trame du tissu, voire on les perd carrément dedans (éponge et ouatine, ouille ouille ouille par la suite !).

épingles bohin

 

Les aiguilles machine : je ne couds qu'avec du n° 80. Oui, pour tout, y compris (et surtout) le jean. Parce qu'il est inutile d'utiliser un pieu pour traverser une trame serrée, mieux vaut pénétrer avec une aiguille plus fine qui traversera sans encombre parce qu'elle aura besoin de moins de place...

Au passage, une astuce pour le jean : le marteau pour assouplir la texture comme la viande et du même coup réduire la hauteur de tissu sous le pied de biche.

 

aiguilles à coudre 80

 

Eventuellement des aiguilles spéciales microfibre et stretch pour le travail de ces matières, surtout si elles sont bien extensibles.

 

Une double aiguille, sympa pour les ourlets sur les jerseys et tellement plus pratique que de tenter de faire deux lignes rapprochées parfaitement parallèles :).

double aiguille

 

Des aiguilles à main : une pochette avec différentes tailles et grosseurs d'aiguilles.

 

Le fil

Une boîte de canettes que je remplis de toutes les couleurs au fur et à mesure de mes ouvrages, c'est pas cher et franchement, c'est vraiment pratique, on a toujours la bonne couleur sous la main.

boîte canettes

 

Du fil à coudre 100 % polyester : pour les coloris que j'utilise le plus, j'achète en cônes, pour le même prix, on a 100 mètres en Gütermann. Je n'ai rien contre cette marque qui est un excellent fil, j'en ai quelques-uns, disons que je les considère un peu comme du luxe, quand je ne trouve vraiment pas le coloris que je cherche ailleurs.

cones surjeteusefil à coudre chtibouton

 

Un pique-épingles fait maison avec des chutes de tissus et un peu de ouatine. Je ne mets jamais mes aiguilles dessus, elles risquent de s'y enfoncer entièrement.

coussins à épingles

 

 

Un pique-aiguilles fait maison aussi (en feutrine)

 

 

Pour tracer et mesurer

Un crayon craie mine, je trouve ça plus pratique que la craie tailleur pas assez maniable à mon goût pour les détails comme les pinces par exemple.

Dernièrement, j'ai acheté le crayon mine 3 en 1 de Bohin, mine fine (à droite), c'est un pur régal. Je cherchais des mines partout parce qu'à l'allure où je l'utilise, il va m'en falloir bientôt, ça y est, mon fournisseur vient de les recevoir, ouf !

crayo mine   crayon mine fin

Un réglet de 20 cm, une règle de 1 mètre en bois, une règle de 20 cm, une grande équerre et un mètre ruban. J'ai des perroquets, mais je ne m'en sers pas (j'ai "imprimé" les courbes dans ma tête)

équerrerègle bois

 

reglet metal     mètre ruban

 

 

Et enfin pour faire les patrons : du tissu de récup ! Des vieux draps de couleur claire, pas trop rigides.

drap blanc

Encore une fois, il ne s'agit pas d'une liste de courses que je dresse à chacune, il s'agit simplement du matériel et des fournitures que j'utilise et que vous pourrez tester lors de vos cours ;).